Archives de
Mois : octobre 2021

Égypte antique : au Nouvel Empire, les messages sacrés de la vallée des Rois

Égypte antique : au Nouvel Empire, les messages sacrés de la vallée des Rois

Face à Louxor, sur la rive ouest du Nil, les pharaons ont préparé pour leur dernier voyage d’éblouissantes sépultures. Creusées dans la montagne, dissimulées au regard des intrus, elles sont revêtues de bas-reliefs et de fresques splendides destinés à leur assurer la meilleure des vies dans l’au-delà…
COP26: bienvenue à bord du train des jeunes militants pour le climat

COP26: bienvenue à bord du train des jeunes militants pour le climat

Un wagon dédié à la « réalité climatique », un autre à la « transformation de la société »: bienvenue à bord du train menant quelque 400 jeunes militants vers la conférence COP26 à Glasgow, jugée cruciale pour l’avenir de la planète.
Pendant les dix heures les ayant conduits d’Amsterdam à la principale ville écossaise, avec des arrêts à Bruxelles et Londres, ces jeunes, parmi lesquels de nombreux adolescents, ont échangé dans un esprit de camaraderie, mais aussi de colère et de gravité face à l’urgence climatique.
Beaucoup, pourtant, fondent peu d’espoir sur ce grand sommet, qui s’est ouvert dimanche et verra défiler jusqu’au 12 novembre plus d’une centaine de dirigeants et les délégations de presque tous les pays de la planète, avec l’espoir d’atteindre des engagements concrets pour limiter le réchauffement climatique.
Égypte antique : à l’Ancien Empire, l’âge d’or des pyramides

Égypte antique : à l’Ancien Empire, l’âge d’or des pyramides

Pour assurer l’éternité de Pharaon, dont la mort met en péril l’équilibre du monde, les Égyptiens ont inventé de gigantesques escaliers destinés à le conduire jusqu’aux dieux. Mais si les pyramides, cinq millénaires plus tard, témoignent encore de la puissance de l’Égypte, leur construction demeure un mystère.
Pour l’Iran, Israël et les États-Unis sont derrière la cyberattaque ayant perturbé la distribution d’essence

Pour l’Iran, Israël et les États-Unis sont derrière la cyberattaque ayant perturbé la distribution d’essence

DUBAI (Reuters) – Le chef de la défense civile iranienne a accusé samedi Israël et les Etats-Unis d’être les coupables probables de la cyberattaque ayant perturbé la distribution d’essence en Iran, précisant toutefois que l’enquête technique n’était pas encore terminée.
« Nous ne sommes pas encore en mesure de le démontrer techniquement, mais du point de vue des analyses, je crois que (l’attaque) a été commise par le régime sioniste, les Américains et leurs agents », a dit Gholamreza Djalali, chef de la défense civile en charge de la cybercriminalité à la télévision d’Etat.
Par le passé, l’Iran s’est dit en état d’alerte maximum contre le risque de cyberattaques, précédemment imputées aux États-Unis et à Israël.