Fusée chinoise: retour (incontrôlé) sur Terre prévu ce weekend

Fusée chinoise: retour (incontrôlé) sur Terre prévu ce weekend

Un risque « faible » ou « infime » mais pas nul: une fusée chinoise doit faire ce weekend son retour incontrôlé dans l’atmosphère terrestre, la Chine et de nombreux experts jugeant toutefois minime l’hypothèse de dégâts sur Terre.
Le pays asiatique a placé le 29 avril sur orbite le premier module de sa station spatiale, grâce à une fusée porteuse Longue-Marche 5B — le plus puissant et imposant lanceur chinois.
C’est le premier étage de cette fusée, actuellement en orbite, qui doit revenir sur Terre.
Virus: l’Inde, avec plus de 4.000 morts par jour, toujours confrontée à la plus forte flambée dans le monde

Virus: l’Inde, avec plus de 4.000 morts par jour, toujours confrontée à la plus forte flambée dans le monde

L’Inde, avec plus de 4.000 morts en 24 heures, pour la première fois depuis le début de l’épidémie, reste plus que jamais confrontée à la plus forte flambée mondiale de coronavirus.
Ce pays d’1,3 milliard d’habitants, a enregistré 4.197 nouveaux décès en une seule journée, ce qui porte le bilan total à 238.270 morts depuis le début de la pandémie. En dépit de l’aide internationale, des patients continuent de mourir aux portes d’hôpitaux submergés.
AstraZeneca: deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès, en France

AstraZeneca: deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès, en France

Deux nouveaux cas de thromboses (caillots) atypiques, dont un décès, associés au vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca, sont survenus en France entre le 23 avril et le 29 avril, selon les autorités sanitaires vendredi.
Depuis le début de la vaccination avec ce vaccin, ce sont « 30 cas, dont 9 décès au total » de thromboses rares qui sont survenus en France, sur plus de 3.855.000 injections réalisées au 29 avril, selon l’Agence française du médicament (ANSM).
Ces deux nouveaux cas concernent des femmes sexagénaire et septuagénaire, qui ont fait des thromboses veineuses cérébrales dont un cas avec une thrombopénie (déficit en plaquettes sanguines, ndlr) associée, précise-t-elle.
Plus de 45.000 candidats pour tuer 12 bisons dans un parc naturel américain

Plus de 45.000 candidats pour tuer 12 bisons dans un parc naturel américain

Plus de 45.000 personnes se sont portées volontaires pour tuer douze bisons dans le parc national américain du Grand Canyon, dans le cadre d’un programme inédit visant à réguler la population grandissante de cet animal, a annoncé vendredi le National Park Service (NPS).
Les bisons, s’ils sont trop nombreux, peuvent nuire « aux ressources en eau du parc, à la végétation, aux sols » et menacer des sites archéologiques, a expliqué à l’AFP Kaitlyn Thomas, porte-parole du NPS, ajoutant que la « réduction de la taille du cheptel » permettait de « protéger l’écosystème ».
C’est pour répondre à ce problème que les autorités du parc du Grand Canyon, en Arizona, ont lancé, début mai, un appel à candidatures pour trouver douze volontaires prêts à participer à l’opération.